un soupson d'optimisme

Léa | 31/07/2010

J’ai rêvé que la neige serais encore la.
Que le développement de la ville serait fait en accord avec l’environnement.

J’ai rêvé que l’hiver on pourrait encore rider dans des parcelles inaccessibles, faire ses traces dans la neige fraîche.
Que l’été on pourrait encore siroter une bière en terrasse et avoir la trace des lunettes.

J’ai rêvé que l’économie se porterais bien, que la vallée serait encore protéger du chômage, des crises, des cours boursiers.

J’ai rêvé que les gens du pays arrêtent de râler contre les touristes, que les saisonniers soient plus considérés.

J’ ai rêvé que peut être, face à la fonte des glaciers, l’homme se serait réveillé et aurait arrêté de polluer.
Qu’il se serait rendu compte que ce n’est qu’en protégeant les montagnes, qu’on peut vivre d’elle.

Enfin, j’ai rêvé qu’au lieu d’imaginer le pire sur ce qui va se passer, on se retrousserais les manches pour améliorer le sort de notre vallée.

C’est sur que rêver de ce que Chamonix pourrait être dans 10 ans, ne sert pas à grand-chose.

Mais, j’ai rêvé que parler du futur est le premier pas pour l’améliorer.

Nouveau commentaire